Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

KINOPANORAMA

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - vos articles
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Radion



Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 36

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2006 11:28    Sujet du message: KINOPANORAMA Répondre en citant

BONJOUR, quelqu'un pourrait me dire si la salle existe encore? je sais qu'elle est fermé mais je suis curieux.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Dim 15 Oct 2006 11:52    Sujet du message: Re: KINOPANORAMA Répondre en citant

RADION a écrit:
BONJOUR, quelqu'un pourrait me dire si la salle existe encore? je sais qu'elle est fermé mais je suis curieux.

Bonjour,

La salle existe encore, mais plus pour très longtemps. Elle avait été reprise par Défi Organisation pour y réaliser des "évènementiels". Un manque total de rigueur a conduit à une fermeture administrative pour non conformité electrique et aux normes de feu. Le temps de corriger le tir et suite à la fermeture de leur autre salle, Défi Organisation a mis la clef sous la porte. L'Espace Kino a tenté de survivre quelques temps et a finalement périclité. Comme l'espace n'était que loué, le fond de placements américain propriétaire des locaux a cherché un autre occupant pour le lieu. L'hypothèse la plus probable va vers un magasin sur deux niveaux (jonction +/- au niveau du balcon).

Après la fermeture de juillet 2002, la salle avait été vidée de son mobilier (vendu) et fin juillet-début août de son équipement technique (ferraillé, vendu ou déplacé dans d'autres structures). A l'ouverture de l'Espace Kino, les seuls travaux avaient consisté à combler la baignoire orchestre et à abattre la cloison du fond de ce même orchestre.

Les restes techniques du premier Kinopanorama sont maintenant conservés, entretenus avec ceux récupérés en 2006 au Cristal Panorama de Perm, au moment de sa restructuration en IMAX.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Frederic



Inscrit le: 10 Mai 2005
Messages: 113

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2006 17:14    Sujet du message: Répondre en citant

Doit on comprendre que cette fois ils vont tout raser de ce qui subsistait encore ?? :----(((
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2006 21:25    Sujet du message: Répondre en citant

Frederic a écrit:
Doit on comprendre que cette fois ils vont tout raser de ce qui subsistait encore ?? :----(((


Bonsoir,

Tout le RDC sera transformé (salle orchestre et balcon). Le reste est constitué d'appartements (E1+E2 à E10).
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
thierry béné



Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 29
Localisation: SURESNES

MessagePosté le: Mar 07 Nov 2006 13:33    Sujet du message: kinopanorama a Lille Répondre en citant

Quelqu'un a t'il des informations sur l'existence d'un kinopanorama à Lille vers la fin des années 70 ? Je me souviens de grands panneaux en ville annonçant "Lawrence d'Arabie" en 70mm au kinopanorama de Lille (même publicité qu'à Paris). Le "film français" de l'époque confirme ceci en donnant les entrées de "My Fair Lady" au Kinopanorama de Lille. S'agissait-il d'un ammenagement du "Ritz" spécialisé dans les années 60 dans les superproductions en 70mm ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Mar 07 Nov 2006 16:59    Sujet du message: Re: kinopanorama a Lille Répondre en citant

thierry béné a écrit:
Quelqu'un a t'il des informations sur l'existence d'un kinopanorama à Lille vers la fin des années 70 ? Je me souviens de grands panneaux en ville annonçant "Lawrence d'Arabie" en 70mm au kinopanorama de Lille (même publicité qu'à Paris). Le "film français" de l'époque confirme ceci en donnant les entrées de "My Fair Lady" au Kinopanorama de Lille. S'agissait-il d'un ammenagement du "Ritz" spécialisé dans les années 60 dans les superproductions en 70mm ?

Bonsoir,

Kinopanorama était une marque déposée (INPI N° 478 090). En toute logique, la comptabilité commerciale du Kinopanorama devrait en avoir une trace. Toutes les archives sont muettes à ce sujet... Un scan du FF devrait peut être aider... Maintenant, en 1978, le Kinopanorama a été distributeur, via la SA "le Splendid", pour un ou deux films.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Radion



Inscrit le: 10 Oct 2006
Messages: 36

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2006 1:15    Sujet du message: Répondre en citant

la société existe encore...... ils viennent même d'augmenter le capital:

http://www.societe.com/cgi-bin/recherche?rncs=552100844&vu=1
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Jeu 16 Nov 2006 8:00    Sujet du message: Répondre en citant

RADION a écrit:
la société existe encore...... ils viennent même d'augmenter le capital:

http://www.societe.com/cgi-bin/recherche?rncs=552100844&vu=1


Bonjour,

Augmentation technique, probablement pour entretenir le dépôt de la marque "Kinopanorama". Il y a d'ailleurs eu un changement de SAS; jadis le Gaumont Kinopanorama était dans la même SAS que le Convention et Alésia. Il est maintenant dans le groupe Italie.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
thierry béné



Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 29
Localisation: SURESNES

MessagePosté le: Mer 13 Déc 2006 20:02    Sujet du message: Répondre en citant

Je viens de retrouver le numéro du film français au niveau du Kinopanorama de Lille. Il s'agit du n°1640 du 27/8/76. Je ne peux malheureusement pas scanner la page faute de matériel, mais page 64 dans les résultats province de Lille du 11 au 17/8/76, les entrées par ordre décroissantes sont "dragueuse" au Régent 1ère semaine 3250, Emmanuelle en reprise à l'Ariel: 2684......My fair Lady en reprise au Kinopanorama 964 entrées en première semaine. Il ne s'agit pas en fait d'un réaménagement du RITZ, puisque celui-ci passait alors "palmarès du futur". Au même moment à Paris, "comme un boomerang" était en tête au Grand Rex. Au Kinopanorama passait "autant en emporte le vent" en 70mm 13ème semaine.
J'ai dû passer à Lille l'été 76 et c'est à ce moment que j'ai vu les panneaux publicitaires annonçant "Lawrence d'Arabie". Il me semble qu'apparaissait (mais c'est moins certain) R.Bassi présente. D'autres chiffres apparaissaient dans des n° du FF, mais je ne le retrouve pas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Jeu 14 Déc 2006 10:06    Sujet du message: Répondre en citant

thierry béné a écrit:
Je viens de retrouver le numéro du film français au niveau du Kinopanorama de Lille. Il s'agit du n°1640 du 27/8/76. Je ne peux malheureusement pas scanner la page faute de matériel, mais page 64 dans les résultats province de Lille du 11 au 17/8/76, les entrées par ordre décroissantes sont "dragueuse" au Régent 1ère semaine 3250, Emmanuelle en reprise à l'Ariel: 2684......My fair Lady en reprise au Kinopanorama 964 entrées en première semaine. Il ne s'agit pas en fait d'un réaménagement du RITZ, puisque celui-ci passait alors "palmarès du futur". Au même moment à Paris, "comme un boomerang" était en tête au Grand Rex. Au Kinopanorama passait "autant en emporte le vent" en 70mm 13ème semaine.
J'ai dû passer à Lille l'été 76 et c'est à ce moment que j'ai vu les panneaux publicitaires annonçant "Lawrence d'Arabie". Il me semble qu'apparaissait (mais c'est moins certain) R.Bassi présente. D'autres chiffres apparaissaient dans des n° du FF, mais je ne le retrouve pas.

Bonjour,

J'ai recompulsé l'ensemble des archives "Kinopanorama" et "SA Splendid" de mi-1975 à fin 1976, y compris les livres comptables. Je ne vois pas la moindre trace d'un échange avec un exploitant lillois.

Maintenant, la période que vous indiquez est assez particulière dans l'histoire du Kinopanorama. Elle correspond à la rupture entre P.Pinton et R. Bassi. Comme je l'avais expliqué dans ce forum, les choses ne se sont pas passées sans douleur. Cette époque correspond également aux premiers grands succès du Kinopanorama en reprises (West Side Story, Dr Jivago, Orféo Negro et Autant en emporte le vent).

Faute d'autres renseignements, je ne vois que trois hypothèses:

- un emprunt du nom Kinopanorama sans en payer les droits. Dans ce cas, la chose n'a probablement pas été très loin!

- une programmation temporaire par R. Bassi, avant de reprendre le Broadway et les Variétés. Avec un emprunt du nom tout aussi peu régulier... J'en doute fortement car il n'y a pas de traces dans les échanges juridiques entre P. Pinton et R. Bassi. Et quand on connait l'ambiance, cela n'aurait pas manqué d'être exploité!

- un accord verbal entre P. Pinton et un exploitant expliquant que nous n'en trouvions pas de traces dans les archives. Pierre pratiquait souvent ainsi, y compris pour les contrats de film.

Maintenant, je pense qu'une recherche dans les pages cinéma dans les archives d'un quotidien lillois devarit permettre de cerner le lieu, les conditions et les dates de cette exploitation.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Bernard Paris



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 29

MessagePosté le: Mer 20 Déc 2006 0:13    Sujet du message: Répondre en citant

Salut !

J'ai quelques documents "certifiés" sur les cinémas du nord, ce ne sont que des lignes de chiffres dans des tableaux, malheureusement pas de photo !

En ce qui concerne donc un "Kinopanorama" à Lille, sa dernière projection a eu lieu le 2 février 1981 et sa fermeture a été enregistrée au Centre du Cinéma Francais (CNC) le 31 Aout 1988. La salle avait 1 seul écran.

Sur mon document, il est à noter que Le Capitole de Lille a fermé le même jour, par contre, sa fermeture a été enrgistrée le 31 aout 1983

Il y a bien eu un Kino à Lille...

Pas de traces dans les Annuaires Balfaye de 1975 - 79 - 84 que j'ai consulté par curiosité... Un parcours dans "Les cinémas du Nord" et dans "Le nord et le cinéma"... rien non plus...

à suivre...

Bernard
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Mer 20 Déc 2006 5:32    Sujet du message: Répondre en citant

Bernard Paris a écrit:

Sur mon document, il est à noter que Le Capitole de Lille a fermé le même jour, par contre, sa fermeture a été enrgistrée le 31 aout 1983


Bonjour,

En recoupant plusieurs sources et les archives, il s'agissait bien du Capitole. Je regarde ce qui peut être publié sur le forum pour documenter et confirmer ces éléments.

A suivre et bonnes fêtes à toutes et à tous.

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
thierry béné



Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 29
Localisation: SURESNES

MessagePosté le: Ven 05 Jan 2007 12:57    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

je ne pense pas qu'il s'agisse du CAPITOLE puisqu'en me référant au film français déjà cité, cette (grande) unique salle projettait la même semaine "Quand les dinosaures dominaient le monde".
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 636

MessagePosté le: Dim 07 Jan 2007 13:13    Sujet du message: Répondre en citant

thierry béné a écrit:
Bonjour,

je ne pense pas qu'il s'agisse du CAPITOLE puisqu'en me référant au film français déjà cité, cette (grande) unique salle projettait la même semaine "Quand les dinosaures dominaient le monde".


Bonjour,

Outre des traces comptables entre la SA "le Splendid" (Kinopanorama) et une SA "le Capitole" située à Lille, voici les seuls éléments sur un Kino dans le Nord. C'est un article extrait de la "Voix du Nord", datant du 25/2/86 (!).

Je cite:

"Kinopanorama : le retour du cinéma spectacle"

"Ne dites plus « Je vais au cinéma », dites « Je vais au Kino » comme les quelque 420.000 spectateurs qui, en 1985, ont envahi le célèbre Kinopanorama. Chez ces milliers d'amateurs de cinéma il y a de tout : des jeunes et des moins jeunes, des hommes et des femmes, des habitants de la capitale, des provinciaux et des étrangers. Le «Kino » est en passe de devenir une curiosité que l'on visite comme Beaubourg ou le Lido."

"A l'heure où les professionnels du cinéma se perdent en lamentations sur la désaffection d'un public « vampé » par la télévision, ce succès du Kinopanorama, situé à La Motte-Piquet, hors de l'axe royal de fréquentation des salles, Champs-Elysées - Quartier Latin, s'explique par des raisons multiples.

Ecran panoramique

A l'opposé des salles mouchoir de poche, le « Kino », avec son écran géant panoramique « nacré » de 200 m2 restitue la dimension réelle des grands espaces. Foin de dolby standardisé, un son « dolby stéréo magnétique de six pistes » diffusé par 90 hauts-parleurs et réglé spécialement pour les films en 70 mm et 35 mm par des super-professionnels, les mêmes projectionnistes que pour le Festival de Cannes, nous change des « qualités » habituelles et approximatives de son. Confortable, la salle du « Kino » peut contenir 628 spectateurs. Quant aux films que l'initiateur et patron du « Kino », M. Pinton, choisit surtout par intuition et en fonction des avis recueillis auprès de son réseau de connaissances et de professionnels du cinéma établis aux Etats-Unis, ce sont presque exclusivement des films étrangers de « première exclusivité » ou de grandes reprises. Exception en 85, « Les Spécialistes », un film français, qui a plutôt bien marché ailleurs, et a fait un « flop » au « Kino ». A côté de ça, un film comme « L'Année du dragon » a dû être arrêté en plein succès, près de 10.000 entrées par semaine (moyenne hebdo pour les autres films : 7.500) parce qu'un western moyen, « Silverado », attendait à la porte.
Toujours à l'affût de nouvelles inventions, M. Pinton suit avec intérêt l'évolution d'un nouveau procédé américain : le « show-scan » : « Il présente l'avantage de faire défiler des films en 70 mm à la vitesse de 60 images à la seconde, le temps qu'il faut à l'oeil pour recevoir les images sans scintillement et au cerveau pour les assimiler ». Alors le « show-scan » va-t-il bientôt faire les beaux jours du « Kino » ? « Ne rêvons pas, même si Spielberg et son équipe tournent actuellement « Peter Pan » à l'aide de ce système. Le « show-scan » est difficile à adapter dans les salles existantes ; les cabines ne s'y prêtent pas et, pour un film d'une longueur de douze kilomètres (!), le coût d'une copie s'élève à 260.000 F alors qu'il est d'environ 130.000 F pour une copie normale en 70 mm ». Pour autant, M. Pinton ne s'endort pas sur ses lauriers et veut se montrer aussi entreprenant aujourd'hui que par le passé, un passé qui se confond avec l'histoire du Kinopanorama.

Passé et avenir du « Kino »

Après avoir exercé son goût du changement et exprimé son dynamisme dans des activités aussi diverses que le métier de disquaire spécialisé en jazz, ou le commerce du bois et des transports, M. Pinton achète dans les années 50, un vieux « ciné », véritable hall de gare, le Splendid, transformé rapidement en Kinopanorama. D'abord consacré entre 1959 et 1965, au cinéma soviétique alors concurrent du cinérama américain, puis confié à des « programmeurs » entre 66 et 73, le « Kino » est repris en main par M. Pinton en 74. Il décide alors de proposer uniquement des rééditions de « chefs-d'oeuvre » en V.O. et surtout en 70 mm. Les recettes tournent alors autour de 170.000 entrées par an. Chute brutale en 77. Sous la pression des grands circuits, les distributeurs se font tirer l'oreille pour confier leurs reprises et les distributeurs américains, et certains Français, refusent de fournir des premières exclusivités. Menacé un moment de finir sa vie en super-marché, le « Kino » est sauvé une première fois de la fermeture en 78 par trois sociétés qui offrent des films à grand spectacle. Nouvelles difficultés sérieuses de programmation en 79 et tournant capital : « Contre la volonté d'un grand circuit, un producteur indépendant, Anatole Dauman, exige que « Le tambour », palme d'or au Festival de Cannes, soit présenté au « Kino ». Succès complet : onze semaines d'exclusivité en septembre. Un triomphe confirmé par une autre nouveauté, « The rose » qui restera à l'affiche... 48 semaines, un record de durée ». De 80 à 85, le « Kino » continue d'attirer les spectateurs et réalise ses meilleures recettes avec des films aussi divers que « Carmen », « La guerre du feu », « The wall », « E.T. » ou une reprise comme « West side story ».

Un projet pour Lille ?

Ce grand « boom » n'a pas donné d'idées « expansionnistes » à M. Pinton. Il n'a pas voulu augmenter le nombre de ses fauteuils au détriment du confort des spectateurs et ignore toujours superbement la publicité parce qu"« elle l'ennuie ». De même, l'annonce de l'ouverture officieuse d'un autre Kinopanorama dans les sous-sols du Forum des Halles l'a laissé de marbre. Avec la fermeture de nombreuses mini-salles inconfortables, envisagée, à moyen terme, par certains exploitants et la multiplication de chaînes de télévision, l'avenir n'appartient-il pas à la redécouverte du cinéma spectacle à travers la formule du kinopanorama étendue à d'autres salles ?
A en croire certaines rumeurs, on aurait ainsi sérieusement songé à la création, à Lille, d'un kinopanorama à la place du Splendid. De quoi rendre l'espoir à ceux qui rêvent, en pleine crise, à un nouvel âge d'or du cinéma.

Paul GROSCLAUDE"


C) La Voix du Nord 25/02/86

PS: les erreurs sont laissées comme publiées dans l'article, sauf les fautes les plus grossières (marques principalement)
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - vos articles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com