Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Technique de base du Kinopanorama

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - vos articles
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 18:46    Sujet du message: Technique de base du Kinopanorama Répondre en citant

Voici un article qui peut éclairer les plus septiques sur


Les principaux paramètres techniques ont été choisis à proximité du système américain pour la possibilité d'échange international de films. Le tournage a été effectué par trois lentilles,dont chacune couvrait sa partie de l'espace.Pour cela, des caméras de trois conceptions différentes ont été utilisées. Le dispositif "SKP-1" de l'usine de Moskvinap a été considéré comme le principal, qui a répété de manière constructive le prototype américain développé pour le système "Cinerama". Il secomposait de trois chemins de bande synchronisés pour trois films. Les images sur les films ont été construites avec trois lentilles ayant une longueur focale de 27 mm ,chacune offrant un champ de vision horizontalde 50 ° . L'angle entre les axes optiques des objectifs de la caméra était de 48 °, de sorte que les images résultantes fournissaient un chevauchement mutuel de 2 °. Les canaux de film pour les films étaient disposés de telle sorte que les axes optiques des lentilles de croisaient en un point devant la caméra. En conséquence, le film et l'objectif sur la gauche ont été tournés vers la droite et ont tiré sur le côté droit de l'image. Le côté gauche de l'image panoramique a été photographié sur le film de droite, et le film central. Le système était équipé d'un obturateur commun situé au point d'intersection des axes optiques des objectifs devant la caméra. Cela a fourni l' exposition simultanée de tous les trois films . Pour une mise au point précise,l'appareil était équipé de trois boucles de visée, chacune permettant de voir l'image donnée par l'une des lentilles. La coupe générale a été réalisée par un télescope télescopique avec un angle de couverture horizontal de 150 °. Le pas de cadre dans 6 perforations était 1,5 fois le standard. En conséquence, la taille du cadre sur chacun des trois films était de 25,4mm de large et de 28,3 mm de haut, ce qui donnait une énorme surface négative totale de 2909,8 mm2, dépassant tout cadre grand format , sauf IMAX. Les images de trois films ont été combinées seulement sur l'écran, donnant un angle de vision horizontal de 146 °,dépassant le champ de vision humain , y compris le périphérique. L'inconvénient de cette caméra, comme son prototype américain, était l'impossibilité de prendre des gros plans.L'appareil de la conception "PSO-1960" de N.Bernstein était plus parfait, dont la libération a été commencée par la même usine en 1959 . Le premier film a été le long métrage « Tournants dangereux » des studios de Tallinnfilm . La caméra a été conçue non pour trois, mais pour un film spécial d'une largeur de 105 mm avec six rangées de perforations. Après le traitement de laboratoire, ce film pourrait être coupé en trois 35 mm classiques. L'avantage de la technologie était la possibilité d'un développement simultané et d'une impression par contact des trois parties du cadre, ce qui donnait une densité et un rendu des couleurs identiques . A cet effet, une machine dedéveloppement spéciale et une tireuse "23LTK-1" ont été développées. De plus, l'installation du film a été simplifiée. Il était également possible d'utiliser trois films de 35mm dans l'appareil photo au lieu d'un film de105 mm . En raison de la disposition dans l'appareil de "PCS" des trois fenêtres de trame dans un plan, les axes optiques des lentilles correspondantes dans l'espace d'image sontparallèles. Les angles nécessaires dans l'espace des objets ont été munis de busesprismatiques , combinées avec des lentilles dans un bloc optique non séparable .Cette conception a permis l'utilisation de lentilles avec des distances focales qui diffèrentde la norme 27 mm en définissant les angles appropriés entre leurs axes optiques avec des prismes de la forme désirée. La possibilité de filmer des blocs optiques interchangeables avec une finesse différente du plan était unique pour le cinéma panoramique. L'ensemble des blocs PSO comprenait des distances focalesde 27, 35, 50, 75 et 100 mm . Chaque bloc contenait également les objectifs du dispositif de visée , situés sous les lentilles de visée correspondantes par une deuxième rangée. Le champ de vision des lentilles auxiliaires coïncidait avec le champ de vision de la caméra, et le système de miroirs dirigeait la lumière vers le viseur . Grâce à cela, le cadrage presque parallaxe , qui n'était pas disponible dans les appareils américains du Cinérama, a été réalisé.Un autre avantage était la possibilité defocalisation, contrôlée sur le verre dépoli de la visière , tandis que les lentilles des caméras américaines étaient fixées en usine à une distance hyperfocale . Un obturateur à disque avec un angle d'ouverture variable a été placé derrière les lentilles de telle sorte que le bord de sa lame était parallèle à la ligne des fenêtres du personnel, fournissant une exposition simultanée. Une autre technique de prise de vue impliquant l'utilisation de trois caméras argentiques conventionnelles,montées à des angles appropriés sur un cadre commun, a ensuite été utilisée dans le système américain Cinemiracle . Les chambres extérieures ont été tournées vers l'intérieur et enlevées par des miroirs installés à des angles appropriés. En URSS, cette technologie ne s'est pas généralisée, laissant la place aux appareils "SKP-1", puis à "JI". Indépendamment de la technologie de tir, la méthode générale de masquage des articulations de trois images sur l'écran du cinéma a été utilisée : pour cela, un coin optique a été imprimé dans la zone dechevauchement des images adjacentes sur des copies de film. Cela s'est avéré plus simple et plus efficace que les peignes mobiles dans la fenêtre des projecteurs Cinérama. Un compromis réussi a été la fréquence de prise de vue et de projection de25 images par seconde, ce qui a permis de présenter des films "Kinopanorama" a l'étranger dans les salles de "Cinerama" avec une fréquence de projection de 26 images par seconde .Une légère modification de la vitesse de la projection dans un sens ou dans l'autre était invisible pour la plupart des téléspectateurs. La bande sonore a étéenregistrée sur une bande magnétique distincte de 35 mm et contenait neuf canaux sonores,dont quatre étaient spectaculaires . En plus de cinq haut-parleurs blindés dans le hall, il y avait quatre autres groupes de haut-parleurs surtout les murs et le plafond. Ainsi, le film fini consistait en trois films et une bande magnétique.
_________________


Dernière édition par LenKinap le Dim 26 Aoû 2018 10:16; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Lun 30 Juil 2018 19:22    Sujet du message: Répondre en citant

Suite:

La projection a eu lieu à l'aide de trois projecteurs de cinéma KPP-2 ou KPP-3 "Kiev",situés en fonction de l'orientation des lentilles de tournage de la caméra. Dans ce cas, le milieu des projecteurs a rempli l'image avec la partie centrale de l'écran cylindrique courbe et à été installé, comme dans les cinémas conventionnels. Les deux autres projecteurs étaient situés à droite et à gauche du centre et leurs axes optiques tournaient de 48 ° par rapport à l'unité principale. En conséquence, le projecteur gauche, tourné vers la droite, a projeté sa partie du cadre sur le côté droit de l'écran, et le droit sur la gauche.Les flux lumineux des trois projecteurs ont été pliés, offrant une excellente luminosité . Une différence importante par rapport au"Cinerama" a été l'utilisation de six projecteurs au lieu de trois, ce qui a permis une démonstration par deux postes sans limiter la longueur du film. Dans le système américain, on utilisait de grands rouleaux de longueurs de film de 2 400 à 2 500 mètres, qui étaient continuellement montrés. Dans le même temps, l'arc de chaque projecteur de film fonctionnait dans un mode économique, de sorte que ses électrodes étaient suffisantes pour toute la durée de l'image en 50-55minutes. Dans le « Kinopanorama", en raison du court travail de chaque poste, le régime de combustion forcée a été utilisé, ce qui a fourni un puissant flux lumineux.

La synchronisation de trois projecteurs de film et d’un reproducteur magnétique "FPP-9M" avec une bande magnétique a été réalisée en alimentant des moteurs électriques synchrones à partir d'un réseau alternatif commun. Le bon démarrage des mécanismes était assuré par lesystème électrique « Rotosyn ». Pour la démonstration de films sur cette technologie à Moscou et à Kiev , des cinémas ont été ouverts, dont la construction a été achevée en 1958 . La célébrité la plus connue était le cinéma "Mir" de Moscou sur le boulevard Tsvetnoy à côté du célèbre cirque. Au moment de l'ouverture le 28 février 1958,c'était le plus grand en Europe , la longueur d'arc de l'écran était de 30,6 m. Le bâtiment, érigé en 1881 pour démontrer des installations panoramiques, a été reconstruit en tenant compte des exigences technologiques de "Kinopanorama". La salle accueillait 1220 spectateurs, et son écran des sièges des premières rangées avait des dimensions angulaires visibles de 146 ° horizontalement et 55 ° verticalement. Trois materiels différents contenaient six projecteurs de film pour une projection à trois films, tandis que dans le plan central il y avait deux projecteurs de film conventionnels supplémentaires fournissaient un affichage à un seul tir. La gestion a été effectuée centralement à partir du panneau de commande dans le hall. Pour reproduire le son surround , un total de 120 haut - parleurs ont été montés dans différentes parties du cinéma . Le premier film aprésenté est le film « Vaste est mon Pays », tourné sous la direction de Roman Carmen àl'occasion du 40e anniversaire de la révolution d’octobre.

Les écrans des premiers cinémas panoramiques soviétiques ressemblaient aux écrans du «Cinerama» américain et leurs bords pour empêcher l'auto-illumination étaient constitués de bandes verticales étroitesd'environ 2 centimètres. La totalité de ces écrans occupait le tiers de l'arc total. Cependant, plus tard, afin de simplifier la conception et de réduire la visibilité de la structure à rayures, les parties latérales composites ont commencé à se réduire, puis les ont complètement abandonnées. Ceci a été réalisé en redressant l'écran, en augmentant le rayon de son arc d'un facteur de 1,4, et en éliminant pratiquement l'auto-illumination.

Grâce à cela, tous les projecteurs de film ont commencé à avoir au lieu de trois matériels séparés dans un commun.En plus de Moscou, des cinémas pour uneprojection à trois films ont été construits dansplusieurs autres villes de l'URSS. Les plus grandes villes, outre Moscou, étaient les halls de Leningrad à 11 h 20 et à Kiev pour 540 sièges .

Le cinéma "Kinopanorama"existait depuis quelque temps à Paris et était équipé de matériel de projection soviétique. Après 1966, le tournage des caméras à trois caméras a été interrompu en raison de sa complexité et de la diffusion de films grand écran . Les films pour cinémas "Kinopanorama"ont été tournés sur un film de 70 mm et réimprimes sur trois films de copies de films panoramiques. Cela reflétait la tendance mondiale à abandonner les technologies panoramiques au profit des films grand format,les principaux défauts des films à trois films - La visibilité des joints entre les images et les limites technologiques - étant irrécupérables. Après la fin de l'exploitation des systèmes panoramiques, tous les cinémas ont été redessinés en grand format. Le dernier film sur le système "Kinopanorama" a eu lieu le 6 janvier 1966 au cinéma "Mir" à Moscou.
_________________


Dernière édition par LenKinap le Mar 28 Aoû 2018 15:55; édité 5 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Mar 31 Juil 2018 11:12    Sujet du message: Répondre en citant

Filmographie native et composite

«  Vaste est mon pays» (1958, TSSDF ,documentaire)
« Le miroir enchanté »(1958, TSSDF ,documentaire)
« L'heure des voyages insolites » (1960,documentaire)
« Performance du cirque »(1961,documentaire)
« Sur la Place Rouge »(1961, documentaire)
« La chasse à la baleine » (1961,documentaire)
« L'URSS à coeur ouvert » (1961,TSSDF - Mosfilm ", film-concert)
« La chasse Miraculeuse » (1961, Moschaufilm)
« Tournants dangereux » (1961, " Tallinfilm ")
« Volga Volga" (1963, Gorky FilmStudio )
« Études d’hiver » (1963, Gorky Film Studio)

Extraction70 mm vers Kinopanorama
« Chronique des années de feu »(1960,"Mosfilm")
« Cour des fous » (1961, "Mosfilm)
« Loi de l'Antarctique » (1962, DovzhenkoFilm Studio)
« Batmanova »(1963, "Lenfilm")*
« Scooters sous-marins »(1963,TSSDF)"*
« Tragédie optimiste » (1963, "Mosfilm")
« La Belle au Bois Dormant » (1964, Lenfilm)
« Le secret du succès »(1965, "Mosfilm")
« Les dauphins viennent aux gens »(1966,TSSDF)*


* 70 mm anamorphose 1,25
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Jeu 02 Aoû 2018 17:06    Sujet du message: Répondre en citant

Bonsoir,

Ces messages sont là pour expliquer le meilleur résultat observé à partir de KinoChoc. Cela vient du film négatif 105 mm.

Cela explique aussi que nous ayons « La Tragédie Optimiste » en trois bandes (copie parfaite).

Enfin, cet article fixe la fin « commerciale «  du Kinopanorama à 1966. Le Cristal de Perm avait refait quelques essais dans les années 90, hors public.

Nous avons récupéré une caméra PSO 1960, c'est La seconde après celle de JS Lasher.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Jeu 16 Aoû 2018 16:47    Sujet du message: Le Mir de Moscou d’hier à aujourd’hui Répondre en citant

Bonjour,

Petite série de photos et croquis du célèbre Mir de Moscou. La salle existe toujours, dans le hall se trouve exposé un projecteur Kiev 2.

Dessins d’architecture



C’est un peu un structure géodésique tronquée

Sa construction en 1955



Avec du public au premier programme (vidéo)

http://cinemafirst.ru/wp-content/uploads/2016/11/%D0%9A%D0%B8%D0%BD%D0%BE%D1%82%D0%B5%D0%B0%D1%82%D1%80-%D0%9C%D0%B8%D1%80-1959.mp4

L’écran



Derrière l’écran première version (seules les ailes ont des bandes)



Cabine centrale



Salle des amplificateurs et des doubleurs magnétiques



Cabine de projection latérale



Notez que, contrairement à Paris, aucun projecteur « Panorama »  n'était carterisé.

L’écran du Mir sur les fonderies de Magnitogorsk



Dans les années 60, à la toute fin du Kinopanorama (1966)



La salle en 2018



Souvenirs des années 1980





J’avais déjà publié des photos de la salle à ce jour. Elle est absolument magnifique, elle sert à des premières de films et à des activités scéniques.







Le matériel du Kinopanorama a longtemps été laissé sur place. Une partie de celui-ci sert à la survie du Krugorama.

En vidéo :
https://youtu.be/gKs6r36b4KY
_________________


Dernière édition par LenKinap le Mar 28 Aoû 2018 14:52; édité 8 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Ven 17 Aoû 2018 15:06    Sujet du message: Répondre en citant

A propos des liens entre le Panorama (dit Kinopanorama) et du Krugorama circulaire.

Si, dans le Krugorama, les projecteurs descendaient 4 perfos: le dispositif magnétique FFP-9M et les dispositifs RotoSyn étaient les mêmes.

LOMO a cessé de produire des pièces détachées pour ces appareils en 1966. L’activité s’est recentrée sur les projecteurs 35/70 mm. La fabrication des premiers exemplaires se sont faits à Leningrad, les suivants à Odessa (KP 15 et 30 K). Également, pour la branche cinéma, sur l’électronique.

Le Mir était assez usagé à la chute de l’URSS. L’équipement Panorama a été démonté pendant les travaux de rénovation, puis remis à la salle Krugorama. Elle reste équipée pour des premières de cinéma, mais son usage est devenu plus théâtral et scénique.

Le projecteur Kiev exposé est le tout premier produit.

A suivre: les autres installations « Panorama » de l’ex bloc de l’Est ( Leningrad, Odessa, Perm, Kiev, etc.). Si le Mir a toujours été la salle de test des films en Kinopanorama, la plus importante - du fait de sa proximité avec LOMO - est sans nul doute celle de Leningrad. Elle a malheureusement été rasée peu après la chute de l’URSS.

Notez que le prestigieux « Rossia » avait été envisagé pour être équipé du système Panorama dernière version. Ce qui explique la courbure prononcée de son écran. Elle est un peu plus réduite maintenant.




_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Mar 28 Aoû 2018 15:33    Sujet du message: Répondre en citant

CINEMA PANORAMIQUE "LENINGRAD"

Le cinéma à trois salles a été ouvert à Leningrad sur la rue Potemkinskaya en 1959 en montrant un film panoramique "Vaste est mon pays..."

CARACTÉRISTIQUES DU CINÉMA "LENINGRAD" (1959)

Grande salle

La largeur de la salle est de 24 m, longueur - 42 m.
Nombre de places - 1150
Taille de l'écran:
- Panoramique: largeur - 27,6 m, hauteur - 10,4 m.
- Format large: largeur - 19,3 m, hauteur - 9,3 m.
- Écran large: largeur - 18,8 m, hauteur - 7,4 m.
- L'écran habituel: largeur - 10,2 m, hauteur - 7,4 m.
La largeur du film est de 70 mm, 35 mm et Panorama

Son stéréo 4, 6 et 9 canaux magnétiques; mono optique

Petite salle 1 (salle verte) et 2e salle bleue

Nombre de places - 200
Écran normal
Largeur du film 35 mm
Son mono optique.

Le bâtiment a été construit en 1910-1914 sur le projet de l'architecte Ignatiev pour le hall d'exposition impérial. En 1955-1956, il a été reconstruit sous un cinéma conçu par l'architecte II Chashnik.

En 2004, le cinéma a été fermé et la reconstruction a commencé. Après la reconstruction du bâtiment par Ricardo Bofill en 2014, le centre de Leningrad a été ouvert dans le bâtiment de l'ancien cinéma de Leningrad. Le directeur artistique du "Leningrad" rénové était Felix Mikhailov.





Grande salle avant sa destruction en 2004. La courbure de l’écran avait été revue à la baisse
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Jeu 13 Sep 2018 11:02    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

A propos du Mir, un lecteur m’a fait part de son interrogation concernant un « étrange objectif » situé près de la console.

C’est tout simplement une caméra de télévision, elle même pointée sur l’écran. Elle aidait le ou la préposé(e) à la console à parfaire l’alignement.

Au Mir, la console était située juste au dessous de la cabine. C’est également vrai à Kiev. Par la suite, la console a été - comme à Paris- mise au niveau de l’orchestre. Ce système de supervision devenait alors inutile.

Moscou et Kiev peuvent être considérées comme des salles de préséries. Par la suite, la disposition « console à l’orchestre » est devenue la règle. A partir de 1959-1960, les bandelettes latérales furent aussi retirées.

Notez que l’écran à bandelettes n’est pas dans le brevet de Cinérama. La raison est assez simple, la paternité vient des essais de cinéma en relief faits par l’URSS après guerre sur écran plan.

A venir, la seconde salle toujours existante: Kiev
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 645

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2018 17:47    Sujet du message: Kinopanorama de Kiev Répondre en citant

Construit juste après le Mir,en 1958, c’est la seconde installation de la première version du Panorama. La console de supervision était, comme au Mir, située juste en dessous de la cabine.

On voit que c’est la version première du Panorama, les jonctions étaient encore imparfaites ( technique des brossettes).

La salle existe toujours, l'équipement Panorama a fonctionné jusqu’en 1965. Le matériel a été récupéré en deux temps:
- Matériel de cinéma et reproduction (2001)
- Console (2008)

Tout ceci en échange de deux Méopta quasi-neufs. Comme beaucoup de salles Panorama, l’écran a été mis beaucoup moins incurvé. La salle a conservé son mobilier d’origine et les emplacements de ses HP au plafond.

Même si le son n’a plus sa qualité d’antan, l’accoustique de la salle est remarquable. Elle est très appréciée de musiciens ukrainiens et divers DJ.

Photos









En vidéo

https://youtu.be/mOM2ZRMsv2k
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - vos articles Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com