Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1969
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 19:02    Sujet du message: Re: Paris: quelques salles ouvertes ou transformées en 1969 Répondre en citant

Louis Sidney a écrit:
"Cinérama-Rive-Gauche" 60 av de la Motte-Picquet (15°)
22 janvier 1969 GRAND PRIX (transformation: ex-"Kinopanorama") 802 pl. Redeviendra "Kinopanorama" en 1970

Le Kino a eu un double nom. A l’héritage de Jean-Placide Mauclaire (décédé sur une plage de Cannes), ses héritiers n'ont pas été capables de gérer la salle. Pierre Pinton n'a pas renouvelé le bail de gestion qui courait j'en 1968.

Il a programmé lui-même un très court instant la salle avec des films douteux et a confié la programmation à Parafrance le 11 Novembre 1968. Cinerama était en perte de vitesse (l'Empire avait vécu l'incident de Playtime, la Gaumont Palace était à la ramasse) et la direction a proposé à Pierre Pinton de s'en occuper, tout en lui laissant honorer des contrats signés avec l'URSS et la DIC. Le premier vrai film passé en triplette est "Krakatoa à l'Est de Java" 31 janvier 1969, la semaine du 22 était une fin d'exploitation avec "Grand Prix", copie de secours du Palace je crois.

Seule l'enseigne de façade a eu le label Cinerama Rive Gauche, la latérale est TOUJOURS restée Kinopanorama. L'équipement était soviétique et italien, Cinerama n'a rien modifié.



René Sivera ne pouvait pas sauver une formule perdante et la salle a repris son nom Kinopanorama le 15 juillet 1971. Puis UGC a eu un très mauvais contrat de trois ans.
_________________


Dernière édition par LenKinap le Dim 09 Sep 2012 20:31; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 19:19    Sujet du message: Répondre en citant

Merci pour votre aide, concernant le Lincoln j'ai pas mal cherché mais je n'ai pas trouvé non plus.

Ce qu'on sait :
En 1995 s'appelle encore Elysées Lincoln (Champion & Lemoine) ;
En 2005 s'appelle Lincoln (carte postale vue sur Delcampe).

Entre les deux, j'ai pas d'infos, mais je me demande s'il n'aurait pas été renommé au moment de la grande rénovation de 2004...

Concernant Besançon, j'ai fait quelques recherches et je sais maintenant que le cinéma était situé rue des Granges. Source : Histoire de Besançon : De la conquête française à nos jours (via Google Books).

Peut-être que ce cinéma s'est ensuite appelé Plazza. Quoiqu'il en soit, il est bel et bien fermé (http://www.fusacq.com/buzz/eurinvest-rachete-l-ancien-cinema-plazza-a-besancon-a2579.html)

++

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Dim 09 Sep 2012 19:51    Sujet du message: Répondre en citant

Sur le Kinopanorama, il y a une anecdote assez drôle. On parle toujours du Kinopanorama triple bande et de son succès des années 80.

On oublie sa faste -et même très très faste - période "Guerre et Paix". L'époque 1 et 2 a été un triomphe, la venue du Palace sur 1805 et la 3 et 4 a un peu élimé le succès, mais les amateurs de VO aimaient et le Kino passait en intégralité et en SovColor (Le Gaumont Palace passait une VF et du Kodak plus vif).

Alors Cinerama a pris aussi des films russes dans le circuit. Un seul ! Liberation ! et sévèrement monté.

Gaumont s'était risqué avec la DIC et Sovexport pour sa baleine avec "La nuit des adieux". Pas génial ! Le Palace a assez bien marché avec son "Guerre et Paix" coupé et en VF. Moins que le Kino, mais ça lui a donné deux ans en gros de survie ...

Dans les prévisionnels de la DIC de Mauclaire, il y avait ... Anna Karenine. Alors Cinerama n'aimait PAS ce film et a arrangé sa distribution avec Gaumont. Et il devait passer avant "Bella" en triplette (Empire/Palace/Kino). En fait, Gaumont l'a sorti en 70mm à l'Ambassade avec ses DP70. Et il n'a effectivement pas bien marché.

On a voulu le prendre en 1978 dans un cycle "Cinéma et littérature Russe", mais le Cosmos nous avait devancé et la copie était leur exclusivité. La copie SovColor est toujours de ce monde et comme neuve !!!!
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 21:34    Sujet du message: Répondre en citant

@porkylekid: j'ai plusieurs salles de Besançon dans mes notes mais rien rue des Granges: "Building", "Casino", "Paris", "Rex", "Vox", "Vauban", "Stella"...

@Lenkinap: j'ai noté le double nom. En consultant la presse du 15/7/71, je ne remarque aucun changement. La salle s'appelait déjà "Kinopanorama" au 1/7. Le 14/7 elle prend en exclu ATTAQUE AU CHEYENNE CLUB (vf), et dans la pub pour le film comme dans le listing: "Kinopanarama" seul comme précédemment. La question reste donc posée pour moi: quand a-t-on supprimé matériellement l'enseigne "Cinerama-RG".


Dernière édition par Louis Sidney le Mar 11 Sep 2012 21:22; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Lun 10 Sep 2012 22:22    Sujet du message: Répondre en citant

Louis Sidney a écrit:
@Lenkinap: j'ai noté le double nom. En consultant la presse du 15/7/71, je ne remarque aucun changement. La salle s'appelait déjà "Kinopanorama" au 1/7. Le 14/7 elle prend en exclu ATTAQUE AU CHEYENNE CLUB (vf), et dans la pub pour le film comme dans le listing: "Kinopanarama" seul comme précédemment. La question reste donc posée pour moi: quand a-t-on supprimé matériellement l'enseigne "Cinerama-RG".


A la cessation du contrat, comme je l'indique. Il faut savoir que la chose a été assez brutale, Cinerama France (donc à l'Empire, qui était le QG Europe) était à l'agonie. S'il n'y avait pas eu la reprise (à demi-réussie d'ailleurs) du triple-bande, l'Empire fermait dés 1970. L'écran a été remonté "à l'arrache" (suite à Playtime, une portion seule n'était plus qu'utilisée) et Hubertin a fait ce qu'il a pu pour que ça passe. Il y avait en réalité 5 bandes visibles ... l'écran n'était pas homogène ...

Ce qui se passe, c'est que les annonces sont programmées environ 15 jours (parfois trois semaines) à l'avance. Et que Silvera comptait bien garder le Rive-Gauche (il y a eu un procès, gagné par Pierre Pinton), mais que les résultats très médiocres des derniers films ont dissuadé Pierre Pinton.

Alors je crois que Gaumont a été le premier à dire STOP et que le Kino a suivi. L'écran Cinerama a longtemps été dans les coulisses latérales du Palace, l'ancienne piste d'entrée de chevaux. Gaumont a misé sur des concerts et la reprise des attractions (spectacle avec Antoine par ex.)

Le sort du Palace était déjà jeté en 1970 suite à des sondages sur ses structures métalliques (pourries) quand Gaumont envisageait de le scinder en six salles. Pierre Pinton a programmé des mauvais films quelques semaines et il y a eu ce "malheureux contrat" avec UGC qui a tourné jusqu'à R. Bassi. Ce film en VF était probablement un contrat à honorer ...

Je peux farfouiller dans les archives pour donner la rupture définitive et même le démontage de l'enseigne façade.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mar 11 Sep 2012 21:18    Sujet du message: Répondre en citant

@LenKinap: oui, la date de retrait de cette enseigne m'intéresse au premier chef.

@porkylekid: création du "Lincoln": 9 mars 2005 selon LFF. Pas de fermeture précédant cette date. Cf. mon sujet sur salles de 2004.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Sam 15 Sep 2012 21:17    Sujet du message: Répondre en citant

Le 15 juillet 1971, la facture de l'enseigniste est datée de 16 juillet 1971. Je la cite

"Dépose des lettres de façade Cinerama Rive Gauche et repose des lettres néon en stock "Kinopanorama", câblage et accessoires'

Mais bien intégrer que les publicités étaient passés bien avant et que des contrats pouvait courir et devaient être honorés. Cinerama ne souhaitait pas garder le Palace qui était un gouffre financier et qui était structurellement bien fatigué. Mais le Rive Gauche, ils étaient partants car la salle était bien équipée, fonctionnait bien et avait un jauge raisonnable.

Paradoxalement, ses taux de remplissage de la triplette étaient meilleurs que la Palace et l'Empire, bien que salle excentrée. Elle est devenue - et je pense que c'était calculé - "une mauvaise salle" QUE pendant la gérance UGC.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mer 19 Sep 2012 17:13    Sujet du message: Répondre en citant

Je ne veux pas vous "enquiquiner" davantage avec ce détail, mais plus haut dans ce sujet, vous aviez donné comme date de changement 15 juillet 1970, ce qui est plus raccord avec ce que j'ai trouvé dans la presse. Le film "Libération" est passé au Cinerama-RG au printemps 70; sous cette même enseigne il y a eu le film de Guy Job "5 + 1" avec Johnny Hallyday et les Rolling Stones en concert, qui était probablement du 16mm gonflé !!!

Merci en tout cas pour vos recherches.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Mer 19 Sep 2012 20:29    Sujet du message: Répondre en citant

Oui, c'est 1970 . J'ai fait une faute de frappe.

L'intervention de Paris-Néon a été effective le 15 juillet 1970 et facturée le 16. Il semble ensuite que la repose n'a pas été très bien faite, car le 21 août et le 14 septembre (facture du ...26/09/70, moins pressés), ils sont à nouveau intervenus sur la façade. sur le "K" et le "O". Reconnaissons que Pierre était parfois assez mauvais payeur ...

Donc Cinerama Rive gauche n’existait plus en "enseigne" à la date du 15/7/70. Mais des contrats avec les régies de spectacles passés fin juin et courant sur PLUSIEURS semaines était passés. Ce qui se fait, c'est que les régies de spectacles envoyaient les BAT, Pierre validait et il y avait un contrat de "x semaines". Pierre était parfois aussi radin et il n'a pas fait un nouveau contrat après le 15/7/70 Very Happy. Cela lui a d'ailleurs été reproché au procès avec Cinerama, mais l'accusation n'a pas été retenue.

Et Pierre Pinton, par lettre du 15/7/70, signale à toutes les régies publicitaires que la salle NE DOIT PLUS PORTER la mention Cinérama Rive Gauche, mais bien Kinopanorama.

Avec la mention qui sera parfois utilisée ensuite à la mort du "réseau Cinerama" et le procès gagné par Pierre Pinton: "ex Cinerama RG"

Les factures "salle" (consommables, entretien, confiserie) arrivaient toutes à la Société "Splendid SA".

Ces archives devaient finir au feu, elles servent. Louis, si vous avez des informations sur mon cher vieux "Cocorico", reconnaissance.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Ven 21 Sep 2012 0:13    Sujet du message: Répondre en citant

Bien sûr que les archives servent ! C'est noté pour 1970.

Le "Cocorico": je ne suis pas très riche en infos. Avec les différents annuaires, j'ai la capacité en 1931: 1000 pl, puis 1300 en 36, 1200 en 42, 700 en 49, et enfin 810 de 50 à 73.
En 1936, c'était Radio-Ciné qui avait fourni les projecteurs. En 1942, on donne 14 représentations par semaine.
En 1930, le gérant est Léon Brézillon (Sté Family-Palace)) C'était un personnage important de l'exploitation française. Il avait, avec Félix Silly, le circuit de salles Silly-Brézillon. Il était président du Syndicat des Directeurs de Salles; il avait créé la Mutuelle du Cinéma en 1921 et l'Oeuvre d'Orly (pour les anciens du Cinéma).
Brézillon meurt le 13 octobre 1936. Raymond Lussiez le remplace au syndicat, et Fernand Lallemand, gendre de Silly, devient le nouveau gérant du "Cocorico" (Sté Générale d'Exploitation Cinématographique) pour de nombreuses années (il y est toujours en 73). Silly est mort en 74. Voilà !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Ven 21 Sep 2012 22:37    Sujet du message: Répondre en citant

Louis Sidney a écrit:
Bien sûr que les archives servent ! C'est noté pour 1970.

Le "Cocorico": je ne suis pas très riche en infos. Avec les différents annuaires, j'ai la capacité en 1931: 1000 pl, puis 1300 en 36, 1200 en 42, 700 en 49, et enfin 810 de 50 à 73.
En 1936, c'était Radio-Ciné qui avait fourni les projecteurs. En 1942, on donne 14 représentations par semaine.
En 1930, le gérant est Léon Brézillon (Sté Family-Palace)) C'était un personnage important de l'exploitation française. Il avait, avec Félix Silly, le circuit de salles Silly-Brézillon. Il était président du Syndicat des Directeurs de Salles; il avait créé la Mutuelle du Cinéma en 1921 et l'Oeuvre d'Orly (pour les anciens du Cinéma).
Brézillon meurt le 13 octobre 1936. Raymond Lussiez le remplace au syndicat, et Fernand Lallemand, gendre de Silly, devient le nouveau gérant du "Cocorico" (Sté Générale d'Exploitation Cinématographique) pour de nombreuses années (il y est toujours en 73). Silly est mort en 74. Voilà !


Il a eu un très longue vie et son exploitation était spéciale. J'ai passé ma formation dans cette salle et au Gloria, avant de passer au Kino. Elle servait en fait à la fin (donc entre 197x et 198x) à la paroisse du coin. Elle n'avait plus de programmation très régulière et elle était dans un état de décrépitude avancé. Les projecteurs étaient de vénérables engins des années 30, les amplis idem et le système de courant était mixte: groupes tournants et des redresseurs au mercure. Un a explosé à quelque distance de moi et j'ai eu la peur de ma vie !

La cabine était dans un état de propreté immaculé et il y avait encore la salle "nitrate". C'est bien la seule chose qui était immaculée d'ailleurs... La salle PUAIT la pisse !!!!
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 17:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Je reviens vers vous concernant Le Bilboquet.

Ma compréhension est qu'il existait, avant 1969, un cabaret du même nom à l'emplacement de l'actuel restaurant Le petit zinc ET de l'actuel cinéma Saint-Germain-des-Prés. Ce cabaret - cela, j'en suis sûr - avait pour adresse le 11 de la rue Saint-Benoît.

En fait, la difficulté que j'ai est que l'adresse de l'ancien cabaret Le Bilboquet (11 rue Saint-Benoît) n'est pas la même que celle du cinéma Le Bilboquet (22 rue Guillaume-Apollinaire)...

A moins que Le Bilboquet (cabaret) ait continué de fonctionner au 11 rue Saint-Benoît cependant qu'ouvrait Le Bilboquet (cinéma) dans des locaux donnant sur la rue Guillaume-Apollinaire, mais connexes à ceux du cabaret.

Merci de vos éclaircissements !

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 23:28    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

J'ai poursuivi mes recherches, et voici où j'en suis :

- Le club de jazz Le Bilboquet s'est toujours trouvé au 13 rue Saint-Benoît, autrement dit de l'autre côté de la rue Guillaume Apollinaire. Pour information, ce lieu est aujourd'hui occupé par un café Costes, dont l'entrée est au 4 place Saint-Germain-des-Prés ;

- Le restaurant Le petit zinc occupe quant à lui le 11 rue Saint-Benoît, et avant lui un autre restaurant occupait ce lieu, à savoir l'Assiette au beurre ;

Conclusion : Le cinéma Le Bilboquet, qui ouvre en 1969 au 22 rue Guillaume Apollinaire, a sans doute choisi ce nom car le club mythique du même nom se trouvait en face. Mais il est très peu probable qu'il l'ait remplacé.

Et s'il a effectivement remplacé un cabaret, je doute qu'il s'agisse du Bilboquet.

Amicalement,

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Louis Sidney



Inscrit le: 29 Juil 2009
Messages: 522
Localisation: Paris Nord

MessagePosté le: Mer 13 Mar 2013 1:37    Sujet du message: Répondre en citant

Encore un sujet épineux.
Je n'ai pas dit que le ciné "Le Bilboquet" a remplacé un établissement du même nom. Nous ne savons toujours pas ce qu'il y avait à cet emplacement.
Voici les éléments que j'ai (et s'il y a des contradictions, elles proviennent de mes sources):
-fin 65 le club Le Bilboquet existe au 13 rue St-Benoît; le propriétaire est Maurice Casanova qui le dirige également (il sera ensuite remplacé dans cette fonction par Raoul St-Yves, puis par Eddie Vartan).
-avril 66 Maurice Casanova annonce que les travaux débuteront fin mai pour les Galeries du Bilboquet: ce sera une annexe du club de l'autre côté de la rue avec un ciné Art & Essai de 300pl. Il est propriétaire des lieux avec Roland Pozzo Di Borgo.
-4 mai 66 Jacques Canetti veut lancer au sous-sol du club le Petit Théâtre du Bilboquet avec des projections intitulées "Siné-Song". Tout près il y aura le Bilboq' Théâtre.
-10 mai 66 début de la fameuse pièce musicale 'Les Idoles' au Bilboq' Petit Théâtre aménagé au sous-sol du club (la TV s'y déplace le 24/6 pour passer un extrait de la pièce dans 'Dim, dam, dom').
-8 oct 66 on cite un 'Club B' au 33 rue St-Benoît.
-69 le cinéma ouvre, trois ans après cette annonce, donc.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM
porkylekid



Inscrit le: 13 Fév 2011
Messages: 191

MessagePosté le: Mer 13 Mar 2013 11:52    Sujet du message: Répondre en citant

Bonjour,

Merci beaucoup pour ces éléments.

- Que sont les Galeries du Bilboquet ? Jamais entendu parler , et 0 résultat sur Google (y compris Google Books)...
Si je comprends bien, en avril 1966, M. Casanova jette son dévolu de l'autre côté de la rue, et projette d'y créer un truc qui s'appelle Les Galeries du Bilboquet, comprenant notamment un ciné Art & Essai. C'est bien cela ?

- Concernant le Petit théâtre du Bilboquet, sommes-nous d'accord qu'il a pris place au 13 rue Saint-Benoît (et donc qu'il n'a aucun lien avec le cinéma de la rue Guillaume Apollinaire) ? Et qu'est-ce que le Bilboq'Théâtre "tout près" ? Lui aussi est au 13 rue Saint-Benoît ?

- Je m'y perds entre le Petit théâtre du Bilboquet, le Bilboq' Théâtre et le Bilboq' Petit théâtre.... Un seul et même lieu, en fait, et situé au 13 rue Saint-Benoît ?

- Coquille, sans nul doute, pour l'adresse du Club B. Le club de jazz Bilboquet existera jusqu'en 2007 au moins.

Dans l'attente de vous lire,

Denis
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Salles - discussions générales Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page Précédente  1, 2, 3  Suivante
Page 2 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com