Index Silver Screens
Silver Screens - Le forum
 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   ConnexionConnexion 

Les temps modernes en numérique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Technique générale
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Patrick



Inscrit le: 08 Nov 2002
Messages: 68
Localisation: Mérignac (33) - France

MessagePosté le: Lun 26 Mai 2003 10:50    Sujet du message: Les temps modernes en numérique Répondre en citant

Le fils de Chaplin "les temps modernes " a été projeté dans la salle Lumière de Cannes lors de la cloture du festival.

connaissez vous le matériel utilisé pour cette projection. Pour la connaitre la salle possède un écran de taille importante.

de plus il s'agit d'un film en noir et blanc. Les projecteurs numériques sont ils adptés pour le noir et blanc ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Lun 26 Mai 2003 11:38    Sujet du message: Re: Les temps modernes en numérique Répondre en citant

Patrick a écrit:
Le film de Chaplin "les temps modernes " a été projeté dans la salle Lumière de Cannes lors de la cloture du festival.
Connaissez vous le matériel utilisé pour cette projection. Pour la connaitre la salle possède un écran de taille importante.


Bonjour,

Si j'en crois le dossier de presse, les copies d'exploitation sont en 35mm et non en numérique. Je cite:

Une restauration en haute définition

A l’occasion de la présentation en Clôture du Festival de Cannes et à la sortie en salles le 4 juin, MK2 a décidé de procéder à une restauration numérique en haute définition des Temps modernes à partir de la restauration photochimique effectuée par la Cinémathèque de Bologne.

La restauration utilise les outils modernes de la chaîne numérique du laboratoire LTC - Scanlab (Paris), les mêmes qui ont été utilisés pour les post-productions numériques dans une résolution 2K de films comme Irréversible, Demonlover, le Pianiste, ou encore Swimming pool.

Le scan du contretype est effectué en HD sur un télécinéma Spirit, l'enregistrement se fait sur un Specter qui va relire en temps réel le film numérisé sur disques durs en HD et le projeter grâce à un projecteur numérique DLP cinéma.

Comme l'image est numérisée, des corrections colorimétriques peuvent être appliquées. Pour une restauration de film en noir et blanc, le but est de retrouver les contrastes originaux que l'usure du temps a endommagé. Des filtres automatiques de réduction de scratches sont appliqués pour éliminer les petites et grosses poussières ainsi que les défauts d’image issus de dégradations volontaires ou involontaires (poinçons de douane…).

Les bobines sont traitées image par image sur palette graphique. Certains plans sont stabilisés aussi image par image pour retrouver la fixité originale. Au total pour Les Temps modernes 126.000 images ont été traitées.

Lorsque l'étalonneur-restaurateur a validé son travail en présence de la production, les fichiers numériques sont envoyés vers la chaîne de retour film constituée d'un ArriLaser. C'est un système composé de 3 lasers (Rouge, vert, bleu) qui impressionnent une pellicule internégative. Dans le cas de "Les Temps modernes", seul le laser bleu est utilisé pour impressionner un contretype noir et blanc 2234. Celui ci est donné à développer à LTC qui prend en charge la partie photochimique et fabrique les nouvelles copies pour les salles.

Les fichiers numériques seront ensuite archivés pour la postérité et pour fabriquer un nouveau master HD pour les diffuseurs ou le DVD.


Si vous avez une autre source qui indique la diffusion claire en DLP à Cannes (c'est fort possible !)... Souvent les journalistes se mélangent les crayons avec le mot "numérique" (Ô combien magique !) et confondent la restauration et la diffusion.

Patrick a écrit:
De plus il s'agit d'un film en noir et blanc. Les projecteurs numériques sont ils adaptés pour le noir et blanc ?


Cannes utilise du Kinoton FP-75 (ou voisin) pour sa grande salle, en double poste, pour les supports argentiques. Il a reçu, probablement a titre temporaire, un équipement DLP de l'ancienne génération. On peut tout diffuser à partir de ce type d'appareil, mais la balance des couleurs peut prendre plusieurs heures à régler. Je n'ai jamais vu de N&B projeté sur une matrice DLP "pro", mais en usage domestique cela fonctionne assez bien. A mes yeux, la profondeur des noirs reste perfectible.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Patrick



Inscrit le: 08 Nov 2002
Messages: 68
Localisation: Mérignac (33) - France

MessagePosté le: Lun 26 Mai 2003 12:06    Sujet du message: Les temps modernes en numérique Répondre en citant

c'est le site officiel qui m'a induit en erreur:

"...Proposé dans une version numérique entièrement remasterisée, le film de Charles Chaplin frappe par son aura actuelle et moderne..."


il y avait ambiguïté sur le terme version numérique.

je comprend mieux avec vos explications.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Manuel



Inscrit le: 05 Nov 2002
Messages: 55
Localisation: Mons et Tournai

MessagePosté le: Jeu 29 Mai 2003 18:56    Sujet du message: Les Temps Modernes en "Digital Cinema" Répondre en citant

Bonjour,
La projection de Cannes était projetée en cinéma numérique, via serveur Cinestore et Barco DP50
L'exploitation se fera en copies 35mm tirées d'aprés le master HD sauf au ...mk2 Bilbliothèque ou nous allons diffuser, au moins pendant une semaine, la copie numérique via le même matériel qu'à Cannes.
Pour ceux que ça interesse, je propose quelques invitations "techniques", merci de me contacter par mail.
J'essaierai de faire un compte rendu potable aprés installation du matériel et première diffusion.
(Nous avions déjà fait une comparaison projection 35mm /projection numérique avec la console compacte DP30 et le résultat était trés impressionant: une des principale différence concernant la "chaleur" de la lumière, beaucoup plus chaude en 35)
manuel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Jeu 29 Mai 2003 21:30    Sujet du message: Re: Les Temps Modernes en "Digital Cinema" Répondre en citant

Manuel a écrit:
Bonjour,
La projection de Cannes était projetée en cinéma numérique, via serveur Cinestore et Barco DP50

Merci pour cette source Very Happy . Le fichier existait et il n'y avait donc pas de limite technique. Le système est probablement le même que celui utilisé pour SWII l'année dernière (EVS Cinestore Solo + DP-50). Si tu as vu la projection, que donnent les noirs et as-tu eu des échos sur le setup de la balance chromatique (la durée) ? Je suis assez curieux, car les derniers échos du numérique "Europalaces" et "Kinepolis" étaient loin d'être encourageants (19 heures pour étalonner un Christie/TI et 12 heures pour un Kinoton/Barco !). Idem aux US pour les dernières productions sorties en DLP. Mais cela venait d'opérateurs qui ne sont pas très chauds pour ce nouveau support, donc méfiance ... C'est aussi un peu vieux (un an) et les choses ont probablement bien évolué !

Manuel a écrit:
Nous avions déjà fait une comparaison projection 35mm /projection numérique avec la console compacte DP30 et le résultat était trés impressionant: une des principale différence concernant la "chaleur" de la lumière, beaucoup plus chaude en 35

Parfait ! Sans rentrer dans des détails techniques, pourras-tu globalement nous donner ton impression d'exploitant sur les réglages du projecteur et sur l'ergonomie de l'EVS Cinestore SOLO (cela semble très bien réalisé). Comme le film a déjà tourné en DLP, pour LTC puis Cannes, cela risque d'être assez rapide. Pour ce qui est de la vision, c''est à juger sur place.
Merci.

Barco DP-50

Interface Opérateur EVS Cinestore SOLO

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Manuel



Inscrit le: 05 Nov 2002
Messages: 55
Localisation: Mons et Tournai

MessagePosté le: Jeu 29 Mai 2003 21:54    Sujet du message: Re: Les Temps Modernes en "Digital Cinema" Répondre en citant

LenKinap a écrit:

Merci pour cette source Very Happy . Le fichier existait et il n'y avait donc pas de limite technique. Le système est probablement le même que celui utilisé pour SWII l'année dernière (EVS Cinestore Solo + DP-50). Si tu as vu la projection, que donnent les noirs et as-tu eu des échos sur le setup de la balance chromatique (la durée) ? Je suis assez curieux, car les derniers échos du numérique "Europalaces" et "Kinepolis" étaient loin d'être encourageants (19 heures pour étalonner un Christie/TI et 12 heures pour un Kinoton/Barco !). Idem aux US pour les dernières productions sorties en DLP. Mais cela venait d'opérateurs qui ne sont pas très chauds pour ce nouveau support, donc méfiance ... C'est aussi un peu vieux (un an) et les choses ont probablement bien évolué !


Je te dirai tout cela la semaine prochaine: nous devrions avoir une formation utilisateur mercredi...
Comme c'est la même équipe que Cannes, je suppose que les réglages seront plus rapides-du moins j'espère Very Happy - d'autant plus que l'écran de la salle A du Bibli approche, semble-t-il, celui de Cannes. Reste à voir la distance de projection.
En tout cas, cela promet d'être passionnant.

LenKinap a écrit:

[Parfait ! Sans rentrer dans des détails techniques, pourras-tu globalement nous donner ton impression d'exploitant sur les réglages du projecteur et sur l'ergonomie de l'EVS Cinestore SOLO (cela semble très bien réalisé). Comme le film a déjà tourné en DLP, pour LTC puis Cannes, cela risque d'être assez rapide. Pour ce qui est de la vision, c''est à juger sur place.
Merci.

Je n'y manquerai pas
manuel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
Manuel



Inscrit le: 05 Nov 2002
Messages: 55
Localisation: Mons et Tournai

MessagePosté le: Mer 13 Aoû 2003 0:09    Sujet du message: Retour sur la projection numérique des Temps Modernes au mk2 Répondre en citant

Retour sur la projection numérique des Temps Modernes au mk2 Bibliothèque
Avec mes excuses pour le retard.

L’installation physique :
Avec la console DP30, pas de problèmes, l’encombrement est réduit et l’on se sert du flight case pour la poser. Si l’on dispose d’une fenêtre de projection supplémentaire, cela va tout seul.
Avec la DP50 par contre, cela est plus délicat vu la taille générale et que l’on doit s’incruster entre le 35, les amplis…Chez nous, cela passait, accès par ascenseur et toujours par cette fameuse fenêtre supplémentaire mais dans les cabines un peu anciennes ou cachées au fond d’un escalier en colimaçon …
Voir les specs des consoles Barco :
http://http://www.barco.com/digitalcinema/en/products/DLPCinemaprojectors.asp

Le serveur EVS-Cinestore Solo se branche simplement sur les entrées de la tête numérique pour l’image et sur l’entrée « six channels » (DTS) du CP650 pour le son ;
Le film a été stocké sur le serveur via un lecteur de bande LTO Ultrium 1 (cassette de 100Go non compressé ou 200Go compressé).
Voir les specs du serveur Solo :
http://www.evs-cinema.com/solo.pdf

Les réglages :
Apparemment, c’est un peu moins long pour ce qui concerne les réglages images : une demi journée (une journée avec l’installation physique pour le DP50: xénon, optique, pupitre…).
Il faut préciser que si la console était en place définitivement, les réglages seraient très raccourcis, ne restant à régler que le set up par rapport aux nouveaux films, mais cela est à voir à l’usage.

L’utilisation :
Est enfantine ; Le serveur EVS Cinestore Solo tourne sous Windows NT4 et est aussi simple d’utilisation qu’un ordinateur classique (du moins pour ce que l’opérateur doit savoir) ; l’interface est similaire à tous les logiciels de lecture de médias style Windows Média Player ou Quick Time Player :Play, Pause, Stop, possibilité de se placer au milieu du programme, etc.
On construit un programme, par exemple Médiavision + bandes annonces + film, par simple glisser/déposer.
Pour ce qui est de l’image, c’est assez impressionnant pour peu que les spectateurs ne soient pas dans les premiers rangs, car, comme me l’a fait remarquer Denis, l’on constate alors un crénelage (sur un écran 2,35 de 19 m donc environ 8,50 m pour du 1,37 quand même…). Les noirs sont assez contrastés, mais le film étant en noir et blanc , il est peut être plus facile d’avoir un bon rendement.
Il ne faut pas oublier enfin que les puces Texas actuelles sont des « 1k » (1280 x 1024, 3,9 millions de pixels) et que vient de sortir chez Barco la console DP100 avec des puces « 2k » (2048 x 1080, soit 6,6 millions de pixels, 18000 lumens annoncés!)



La nouvelle console Barco DP100



Je suis impatient de voir une projection avec cette console, histoire de voir les progrès accomplis.

Voilà pour ce compte rendu, j’espère avoir été clair.

manuel
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur
LenKinap



Inscrit le: 17 Déc 2002
Messages: 652

MessagePosté le: Dim 31 Aoû 2003 9:27    Sujet du message: Re: Retour sur la projection numérique des Temps Modernes au Répondre en citant

Manuel a écrit:
Retour sur la projection numérique des Temps Modernes au mk2 Bibliothèque
Avec mes excuses pour le retard.
Bonjour,

De même pour ma réponse Wink

Manuel a écrit:
Les réglages :
Apparemment, c’est un peu moins long pour ce qui concerne les réglages images : une demi journée (une journée avec l’installation physique pour le DP50: xénon, optique, pupitre…).
Il faut préciser que si la console était en place définitivement, les réglages seraient très raccourcis, ne restant à régler que le set up par rapport aux nouveaux films, mais cela est à voir à l’usage.

Je reviens de déplacement outre-Atlantique et en Russie. J'ai eu l'occasion de voir en fonctionnement ce type d'équipement, avec quelques variantes techniques. Les opérateurs, techniciens constatent quand même que la calibration est très (trop !) longue, même si de nombreux progrès ont largement simplifié le setup par rapport au prototype Christie / TI. Pour la qualité de l'image, je suis encore assez réservé par rapport à de l'argentique proprement tiré.

Manuel a écrit:
Il ne faut pas oublier enfin que les puces Texas actuelles sont des « 1k » (1280 x 1024, 3,9 millions de pixels) et que vient de sortir chez Barco la console DP100 avec des puces « 2k » (2048 x 1080, soit 6,6 millions de pixels, 18000 lumens annoncés!)

Tout à fait ! Reste à savoir quelques points importants, outre ceux largement évoqués dans les sujets précédents (la définition d'un vrai standard, par ex.):
    - Tenue dans le temps des composants;
    - Politique d'upgrade;
    - e-Chargement et sécurité;
    - Participation des distributeurs aux installations, car ce sont quand même eux les plus demandeurs !

Merci pour ce commentaire et ces précisions.
_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Silver Screens Index du Forum -> Technique générale Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com